Le 29 NOVEMBRE 1947,
une erreur a été commise:
le partage de la Palestine.

Les Israéliens doivent la reconnaître.

Un homme - Une voix
A lire également (publication récente):    Notre histoire hante notre avenir - de Samah Jabr, le 15/05/2018
Accueil (Site édité par François-Xavier Gilles)
Cliquer ici pour lui envoyer un mail 



France Palestine Solidarité


Boycott Désinvestissement Sanctions


Union Juive Française pour la Paix


CAPJPO-Europalestine


Contre-attaque(s). Pour en finir avec l’islamophobie


Stop The Wall


Info-Palestine


Palestine Solidarité


the International Solidarity Movement


Join Palestine

Al Shorouq
"Je crois qu'il faut arrêter de parler de Massacres
et commencer à parler de Crimes de guerre."
Elias Sanbar,
ambassadeur de la Palestine auprès de l’Unesco et essayiste,
traducteur du poète Mahmoud Darwich.

(le 15 mai 2018, sur France Culture)

Depuis le 30 mars, première Grande Marche du Retour des Palestiniens de Gaza, plus de 110 palestiniens pacifistes armés de drapeaux ont été assassinés à bout portant par des snipers de l'armée israélienne et plus de 10 000 blessés dont bon nombre souffre de lésions atroces et seront handicapés à vie. La journée du 14 mai fut une apothéose dans l'horreur: 60 meurtres en l'espace de quelques heures (dont la moitié des victimes a moins de 25 ans!), 2700 blessés, pendant que Netanyahou et sa clique américaine sabraient le champagne de façon obscène à l'occasion de l'inauguration de l'ambassade américaine à Jérusalem en totale violation du droit international et contre laquelle les Gazaouis par milliers s'étaient rassemblés pour la septième fois et toujours pacifiquement.
Ces 7 Grandes Marches du Retour ont été organisées par la société civile gazaouie, sous un blocus infernal et inhumain depuis plus de 10 ans, et qui ne compte plus que sur elle-même pour se délivrer et se libérer, mais à quel prix! Les Palestiniens rappellent au monde qu'ils existent et qu'ils exigent de retourner sur leur terre comme cela leur a été garanti par la résolution N°194 de l'ONU du 11 décembre 1948 relative à la Palestine: l'ONU "décide qu'il y a lieu de permettre aux réfugiés qui le désirent, de rentrer dans leur foyer le plus tôt possible et de vivre en paix avec leur voisin". 70 ans qu'elle reste lettre morte, que tous les gouvernement successifs israéliens interdisent ce retour et que la communauté internationale officielle muette regarde le temps passer.
Les Palestiniens de Gaza avaient averti qu'ils se rendraient le long de ce grillage qui les sépare d'Israël du 30 mars, journée de la terre (autre crime de guerre en 1976), au 15 mai, commémoration de la Nakba, comme ils le font chaque année depuis 70 ans. Mais ce 15 mai, ils ont enterré leur mort de la veille, la Nakba de tous les jours dans leur cœur meurtri.
Les Palestiniens ont choisi la date symbole du 15 mai pour réaffirmer leur identité après que la veille, le 14 mai 1948, Ben Gourion auto-proclamait l'indépendance d'Israël.
Nakba signifie Catastrophe en arabe. Cette catastrophe dure depuis 140 ans avec l'arrivée des premiers conquérants sionistes au début des années 1880 (voir Joseph Massad). Cette conquête s'est intensifiée après la première guerre mondiale, puis a culminé entre 1947 et 1949 avec la dépossession et l'expulsion de 750 000 palestiniens de leur terre et de leur maison (80% de la population palestinienne de l'époque), la destruction de plus de 530 villages palestiniens et le massacre de 15 000 palestiniens par les milices sionistes puis par l'armée israélienne dont elle est issue.
Dès 1937, David Ben Gourion, futur premier ministre d'Israël, expliquait : "Après la formation d'une armée importante dans le cadre de l'établissement de l'Etat [juif], nous abolirons la partition et nous nous étendrons à l'ensemble de la Palestine."
En 1951 est créé le Comité israélien des noms de lieux, destiné à changer la toponymie de la Palestine. Dans un discours prononcé à l'université de Technion (Haïfa), le 19 mars 1969, le général israélien Moshé Dayan (1915-1981) revient sur cette entreprise d'effacement de la mémoire palestinienne: "Des villages juifs ont été construits à la place des villages arabes. Vous ne connaissez même pas les noms de ces villages arabes, et je ne vous blâme pas parce que ces livres de géographie n'existent plus. Non seulement les livres n'existent plus, mais les villages arabes ne sont plus là non plus(...). Il n'y a pas un seul endroit construit dans ce pays qui n'ait eu auparavant une population arabe."

"Nous sommes en train de vous dire que notre Nakba continue jour après jour" - Leila Shahid,ancienne ambassadrice de Palestine auprès de l'Union européenne, le 15 mai sur RFI. L'apartheid, l'épuration ethnique, les humiliations, les spoliations, les destructions, le vol de l'eau, de la terre, les arrestations, la prison, l'absence d’hôpitaux décents, d'écoles pour tous, les interdictions de déplacement, les contrôles incessants, les raids nocturnes de l'armée, les colons agressifs et tueurs ... c'est ce que vivent tous les jours les Palestiniens d'Israël, de Cisjordanie et de Gaza avec la complicité de l'Autorité Palestinienne de Mahmoud Abbas totalement discréditée par sa collaboration avec le pouvoir israélien et celle de la communauté internationale inféodée à Trump.

Que faut-il de plus à nos gouvernants, et à l'Autorité Palestinienne en premier lieu, pour soutenir les plaintes déposées (la dernière en date du 17 mai par un groupe de 560 Palestiniens habitants à Gaza) auprès de la Cour Pénale Internationale contre ces criminels de guerre à la manœuvre en Israël, comme cela a été fait pour les Milosevic, Karadzic, Mladic de Serbie ?
Que faut-il de plus pour appliquer un embargo militaire à destination d'Israël: "l'arrêt de la vente et de la livraison d'armes, de munitions et de véhicules militaires" comme cela avait été imposé à tous les Etats par l'ONU à l'encontre de l'Afrique du Sud, le 4 novembre 1977; le 21 mars 1960, 69 manifestants pacifistes africains sont assassinés à Sharpeville par la police sud-africaine. Faudra-t-il attendre 17 ans ?

A notre niveau de citoyen, nous pouvons informer, expliquer autour de nous, et dès maintenant refuser et dénoncer haut et fort toute participation aux manifestations de la Saison Croisée France-Israël, elles-aussi particulièrement obscènes en cette période, notamment son inauguration (Voir CCFI) qui aura lieu le 5 juin prochain au Grand Palais par MM.Macron et Netanyahou, le criminel de guerre.
Israël tente de dorer son blason et de se donner une image de pays civilisé: Il vient de nous montrer une fois de plus son visage sauvage et barbare.
Boycott, Désinvestissement, Sanctions contre Israël.
Fx Gilles
18 mai 2018

Voir le rapport de Médecins sans Frontière
Pétition: Nous demandons l'annulation de la Saison France-Israël


A la Une
(Articles Précédents)

Massacres à Gaza
16 Palestiniens tués, 1400 blessés; sans raison, en une journée
Enfance en danger - il est urgent d'agir
Enfance en danger - il est urgent d'agir
Comment sauver Jérusalem et amener la paix au Moyen-Orient
Comment sauver Jérusalem et amener la paix au Moyen-Orient
Samah Jabr - La culpabilité de ceux qui haïssent et l’innocence de ceux qui
Samah Jabr - La culpabilité de ceux qui haïssent et l’innocence de ceux qui
Non, Madame Frégosi, l'antisionisme n'est pas devenu le nouvel antisémitisme
L'antisionisme
Libérez les tous les prisonniers politiques palestiniens!
Issa Amro - Salah Hamouri
La Haine
Une de charlie bebdo
Jérusalem - une étincelle d'espérance palestinienne
Jérusalem - une étincelle d'espérance palestinienne
Les prisonniers politiques Palestiniens suspendent leur grève de la faim
Témoignage de Qassam Barghouti, le fils de Marwan Barghouti.
Des nouvelles des prisonniers politiques palestiniens en grève de la faim
Ahmad Sa'adat (FPLP) et Marwan Barghouthi (Fatah)
Grève de la faim des prisonniers politiques palestiniens, 25ème jour
Grève de la faim des prisonniers politiques palestiniens, 25ème jour
Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d'Israël.
Pourquoi nous sommes en grève de la faim dans les prisons d'Israël.
Le rapport de l'Onu qui accuse Israël du crime d'Apartheid
Le rapport de l'Onu qui accuse Israël du crime d'Apartheid
Procès BDS 57 à Metz 2 février 2017
Procès BDS 57 à Metz 2 février 2017
Procès BDS 57 à Metz 24 janvier 2017
Procès BDS 57 24 janvier 2017
Une lueur d'espoir à faire connaître et à développer.
Une lueur d'espoir à faire connaître et à développer.
Semaine d'Action Internationale: Boycottez Hewlett Packard
Semaine d'Action Internationale: Boycottez Hewlett Packard
«Une direction» qui participe aux funérailles du criminel de guerre Peres
«Une direction» qui participe aux funérailles du criminel de guerre Peres
Les pubs indécentes d'Israël
Les pubs indécentes d'Israël
L'horreur au quotidien
L'horreur au quotidien - Notre silence les tue!
Une chienne de garde de l'apartheid à Al Khalil (Hébron)
Une chienne de garde de l'apartheid à Al Khalil (Hébron)
L’occupation n’aura jamais ni paix ni légitimité
Une interview de Samah Jabr
Hadidiya - La prochaine étape dans la lutte pour la survie
Après L'Etat juif de Theodor Herzl, Le Nouvel Etat juif de Shmuel Trigano
Une analyse du journal Le Monde d'un essai qui fait froid dans le dos
Quelques nouvelles très tristes, et révoltantes, d'Al Hadidiya.
Al Hadidiya - Israël déchire les couvertures...
Camp de réfugiés de Jenin...Encore et encore
Iyad Hanoun kidnappé par l'armée israélienne
Al Hadidiyah : La persécution d'une communauté
Al Hadidiyah : La persécution d'une communauté
Abu Saqr et sa famille agressés par les forces d'occupation israélienne.
Le village d'Hadidiya détruit.
Pour le boycott universitaire et culturel de l'état d'Israël
Tribune
A Beit Ummar, le 4ème en moins de 4 mois
A Beit Ummar, le 4ème en moins de 4 mois
Sur la même route, au même endroit
Sur la même route, au même endroit
Sur la destruction de ce qui fait sens en Palestine
Sur la destruction de ce qui fait sens en Palestine
Ca fait tache!
Raid d'un commando israelien dans le camp de Jenin
Vallée du Jourdain: l'école de Samra détruite par l'armée israélienne
Vallée du Jourdain: l'école de Samra détruite par l'armée israélienne
Tel Aviv sur Seine
Tel Aviv sur Seine - Un scandale
Libération de Sheikh Khodr Adnan
Libération de Sheikh Khodr Adnan
Votre silence nous tue
Meutre à Jenin et Après plus de 50 jours de grève de la faim
Un jour noir à Beit Ummar
Jaafar et Ziyad Awad assassiné par l'armée israélienne
Sodastream et Véolia
Sodastream ré étiquette et Véolia jette l'éponge
L’Etat sioniste est le foyer menaçant l’humanité toute entière
Déclaration du représentant du Jihad Islamique de Palestine au Liban-Abu Imad
Israël contre les Juifs
Un article de P.Stambul de l'UJFP
Destruction et arrestation d'un enfant dans les Collines du Sud d'Hébron
Destructions et arrestation d'un enfant dans les Collines du Sud d'Hébron
Je suis...je ne suis pas...Mohammad, mais j'ai honte
Je suis...je ne suis pas...Mohammad, dans le coma depuis le 29 décembre 2014.
Je ne suis pas Charlie
Schlomo Sand: Je ne suis pas Charlie
Hamas et Hezbollah condamnent l'attentat contre Charlie Hebdo
Hamas et Hezbollah condamnent l'attentat contre Charlie Hebdo
Naji al-Ali, caricaturiste palestinien, assassiné le 22 juillet 1987
Naji al-Ali, caricaturiste palestinien, assassiné le 22 juillet 1987
La Palestine à l'ONU, et après?
Dans Charlie Hebdo, Le 8 septembre 2011, un article de Charb sur la Palestine.
Il faut permettre au Hamas de s’intégrer dans le champ politique palestinien
Lettre ouverte du Pdt de l'Afps à M.Fabius Ministre des Affaires Etrangères
Communiqué de presse du Jihad islamique en Palestine
A propos du projet de résolution palestino-arabe présenté au conseil de sécu
Tensions après la mort d'un ministre palestinien
Ziad Abou Eïn décédé en Cisjordanie lors de heurts avec des soldats israéli
Communiqué du FPLP
après l'action dans une synagogue à Jérusalem